Les dangers des réseaux sociaux pour les enfants

Javier Camacho

Expert en cybersécurité et journaliste technologique

MIS À JOUR: 13 mai 2021

Les usages courants de la société actuelle sont très différents de ceux d’il y a quelques années. La révolution technologique, en particulier Internet, a engendré de nombreux changements. Aujourd’hui, la dépendance des gens à Internet et à la technologie est presque totale, au point d’être un élément central de la vie quotidienne.

Presque personne n’est totalement étranger à l’utilisation d’Internet, des grands-parents aux plus jeunes. Même les enfants en bas âge utilisent la technologie couramment et de façon autonome. Cela apporte ses avantages, en raison des grandes possibilités de loisirs qu’offre le monde numérique, mais cela a aussi ses dangers. Il existe de nombreux risques et dangers pour les enfants, qui manquent d’expérience et de maturité pour les détecter ou les éviter.

En ce sens, il est de la responsabilité des parents de protéger leurs enfants. Surtout, s’ils décident de lui offrir un téléphone portable malgré son jeune âge. Ce qui n’est n’est pas une situation facile car le monde numérique est beaucoup plus difficile à observer et à contrôler que le monde réel.

Pour un parent, il peut être difficile d’accéder aux différentes activités menées par les plus jeunes, soit par ignorance, soit par manque de temps. Heureusement, il existe un certain nombre d’outils que vous pouvez utiliser pour surveiller vos enfants et les protéger du danger.

Parmi les grandes attractions du monde numérique, les réseaux sociaux sont l’un des plus importants et en même temps dangereux. Bien qu’ils ressemblent à des plates-formes amusantes, il existe en réalité des risques sur les réseaux sociaux, qui peuvent affecter n’importe qui.

Les dangers des réseaux sociaux

Qu’est ce qu’un réseau social?

Les réseaux sociaux sont des plates-formes, basées sur l’interaction entre  utilisateurs. Chacun d’eux vous permet d’effectuer une multitude  d’activités, de discuter avec d’autres personnes, de télécharger des photos et des vidéos, de vous amuser avec des jeux vidéo, et bien plus encore.

Ces plateformes sont devenues extrêmement populaires, comptant des millions et des millions d’utilisateurs. Les réseaux sociaux les plus importants à ce jour sont évidemment Facebook, Twitter et Instagram qui se distinguent, mais il en existe en réalité beaucoup plus.

Pour entrer sur un réseau social, créez simplement un profil. Le processus d’inscription consiste simplement à remplir un formulaire de données personnelles. Il est même possible de mentir ou de saisir de fausses informations sans qu’il n’y ait de conséquences réelles. C’est l’une des principales causes de la présence de dangers sur les réseaux sociaux.

A cela s’ajoute le fait que des personnes de tous âges se trouvent au même endroit: enfants, adolescents, adultes et même personnes âgées. Malheureusement, en raison du volume important de données et du grand nombre d’utilisateurs, la sécurité n’est pas toujours la meilleure. 

Les principaux dangers des réseaux sociaux pour les enfants

Les réseaux sociaux offrent de nombreux points positifs: rencontrer de nouvelles personnes, créer des relations et des liens sociaux, s’amuser et se détendre pendant un moment, etc. Cependant, cette série d’avantages peut se transformer en dangers si les précautions nécessaires ne sont pas prises.

Les enfants en particulier, qui n’ont pas l’expérience des années et sont les plus naïfs, peuvent tomber dans les pièges présents sur les réseaux sociaux et devenir rapidement des victimes.

Voici quelques exemples des risques les plus importants:

Cyberharcèlement 

Le harcèlement ou l’intimidation ne sont pas quelque chose de nouveau, c’est un phénomène qui existe depuis longtemps. Il s’agit des attaques répétées que subit une personne par une ou plusieurs personnes qui cherchent à nuire. Ces situations surviennent surtout chez les enfants et les jeunes.

Avec l’avènement d’Internet et de la technologie, une nouvelle forme d’intimidation est née, appelée cyberintimidation. Par le biais de plateformes telles que les réseaux sociaux, un ou plusieurs jeunes se livrent à des taquineries et à l’harcèlement d’un autre adolescent, soit par le biais de conversations privées ou publiques, soit en diffusant des images et des contenus agressifs sur cette personne.

En raison de la diffusion quasi instantanée sur un réseau social comme Facebook, cela peut causer des dommages très importants. L’une des situations les plus courantes se produit entre camarades de classe. L’UNICEF, par exemple, possède un guide très complet sur la façon de mettre fin à la cyberintimidation et ce qu’il faut faire si elle est détectée.

  • La cyberintimidation affecte principalement l’aspect psychologique d’une personne. Elle vise principalement à abaisser leur estime de soi, générer des sautes d’humeur, un sentiment permanent de tristesse et d’anxiété, qui peut dans le pire des cas, générer une dépression.
  • Si le cyberharcèlement  est trop intense, elle peut même causer des dommages physiques. En effet, malheureusement, ces abus sont si violents qu’ils peuvent même conduire au suicide.

En général, les jeunes victimes de cyberharcèlement ont tendance à le cacher à leurs parents. Les raisons peuvent être variées, allant de la peur, ou de la honte qu’ils ressentent, à un manque de confiance vis à vis de leur famille, ou encore le fait qu’ils ne veulent pas perdre l’accès aux réseaux sociaux malgré la souffrance.

Du point de vue des parents, il peut également être difficile de repérer ces problèmes chez leurs enfants. Ils doivent porter une attention particulière aux attitudes et aux humeurs de leurs enfants, et se demander constamment s’ils rencontrent des problèmes.

Contact avec des étrangers

L’une des principales fonctions d’une plateforme comme Facebook est d’interagir et de discuter avec de nouvelles personnes. Cependant, c’est aussi l’un des dangers les plus importants des réseaux sociaux pour les jeunes. Au début, il est pratiquement impossible de savoir exactement à qui vous parlez. À moins qu’il ne s’agisse d’un ami ou d’une personne de confiance que vous connaissez déjà auparavant, vous devez faire preuve de prudence.

Cela est encore pire avec le nombre de faux profils existant et la facilité avec laquelle ils sont créés. Là encore, les enfants et les jeunes sont les plus touchés par cette situation. Il existe de nombreux cas où les adultes se font passer pour des enfants pour gagner leur confiance et les influencer négativement.

Deux phénomènes particulièrement graves et dangereux, se produisent lorsqu’un adulte interagit avec un jeune ou un enfant.

  • D’une part, le premier cas de figure, qui se produit lorsqu’un adulte profite délibérément d’un enfant et cherche à créer une sorte de contrôle émotionnel sur lui. Comme le rapporte le journal anglais The Guardian, cela se produit très fréquemment sur des plateformes comme Facebook.
  • D’autre part, le sexting, qui lui se concentre sur la sphère sexuelle, et consiste à envoyer ou échanger des photos et vidéos à caractères pornographiques.

L’accès à des contenus inappropriés

Bien que la plupart des réseaux sociaux aient une politique particulière concernant le contenu qu’ils diffusent, afin de rester approprié et de ne blesser aucune sensibilité, il reste toutefois possible de trouver des choses inappropriées, en particulier pour les enfants. Cela se produit notamment sur le réseau social Twitter.

Les enfants peuvent entrer en contact avec de la pornographie, des images ou des vidéos de violence extrême ou faisant la promotion de la drogue.

Le vol d’informations

Un autre danger important des réseaux sociaux pour les enfants est le vol d’informations personnelles ou sensibles. C’est assez similaire avec le contact avec des utilisateurs inconnus, mais dans ce cas précis, ils cherchent à obtenir des données importantes, telles que l’adresse, les numéros de téléphone, les coordonnées des  comptes bancaires, etc.

La dépendance aux écrans

L’un des risques les plus importants des réseaux sociaux, mais qui passe trop souvent inaperçu, est la dépendance qu’ils peuvent générer chez l’adolescent. Souvent, on ne prête pas attention au temps que l’enfant passe devant son téléphone portable ou son ordinateur, et cela peut être au final de longues heures.

Avoir des loisirs est nécessaire à un âge précoce, mais il doit y avoir certaines limites. Sinon, les choses importantes commencent à être mises de côté pour passer plus de temps sur les réseaux sociaux. Cela se fait parfois au détriment des devoirs à l’école et des études.

C’est la première chose que les jeunes mettent de côté pour passer leur temps à se divertir en ligne. Il est très courant pour un adolescent de s’enfermer dans sa chambre, et de dire à ses parents qu’il va étudier, mais en réalité, il passe surtout plus de temps sur internet sans être dérangé.

La dépendance à l’écran est un vrai problème, mais qui est trop souvent négligé, c’est pour ça qu’il est essentiel que les parents contrôlent le temps de loisir en ligne de leurs enfants.

Méthodes dont les parents disposent pour protéger leurs enfants

Nous savons à présent quels sont les dangers existant sur les réseaux sociaux et à quel point ils sont sérieux pour les jeunes. C’est pour cette raison, qu’il est nécessaire que les parents s’impliquent et participent activement à la fois à la protection et à la prévention de ces problèmes.

  1. La première étape est l’éducation. En effet, éduquer et informer les enfants est sans doute l’outil le plus important dont disposent les parents. Il ne s’agit pas de restreindre les libertés sans donner de raison, mais de faire connaître aux jeunes les risques et d’apprendre les dangers d’Internet.
  2. Les parents ne peuvent pas surveiller et protéger leurs enfants pour toujours, ils devront à un moment donné se débrouiller seuls. mais avec une bonne éducation, ils sauront le faire.
  3. Une autre façon de prévenir les dangers des réseaux sociaux est la communication et la confiance dans le lien familial. Si l’enfant peut communiquer en toute confiance avec ses parents, ils pourront agir plus facilement. S’il n’y a pas de confiance et que l’enfant cache ses problèmes, il sera plus difficile de détecter les situations à risque.

Les applications de contrôle parental

Les parents ont à leur disposition des outils permettant de contrôler directement les activités de leurs enfants sur leur téléphone portable. Ce sont des applications de surveillance parentale, qui sont tout simplement installées sur le téléphone portable de l’enfant.

Le fonctionnement des applications n’est pas compliqué:

  • Ils nécessitent une installation sur le mobile que vous souhaitez surveiller, et à partir de là, ils peuvent collecter toutes les informations concernant les actions et les mouvements effectués.
  • Un panneau de contrôle doit être installé sur un autre appareil de votre choix, c’est là où toutes les informations seront stockées, ce qui permet de prendre les mesures nécessaires si besoin.
  • Ces logiciels de contrôle parental sont gratuits et peuvent être trouvés sur l’App Store de votre l’appareil.
  • Il existe également des versions payantes, qui donnent accès à plus de fonctions, mais elles ne sont pas forcément nécessaires. Parmi les plus connus, citons Qustodio Parental Control, FamilyTime et Norton Family.

Ces applications permettent de détecter une utilisation inappropriée des réseaux sociaux, puisqu’elles donnent accès à l’historique de navigation complet du téléphone portable, qui comprend les conversations par messages ou appels, les photos, les vidéos, etc.

Vous pouvez également bloquer les pages et les contenus que vous considérez inappropriés, limiter l’utilisation du temps de connexion sur les réseaux sociaux et même établir des périodes d’utilisation active de l’écran. Cela signifie qu’après un certain délai, par exemple trois heures, le téléphone est verrouillé et il n’est pas possible de continuer à l’utiliser.

Conclusion 

Internet est un outil qui offre un large éventail de possibilités, notamment le divertissement et les réseaux sociaux font partie des plateformes les plus populaires aujourd’hui. Bien qu’ils aient de nombreux avantages, ils peuvent également causer un grand nombre de problèmes.

Les risques que représentent les réseaux sociaux sur les adolescents sont très divers et parfois difficiles à détecter. Une implication parentale active est indispensable, notamment par l’utilisation de logiciels de surveillance pour éviter les situations dangereuses.

Si un enfant souffre de l’un des problèmes dont nous avons parlé précédemment, et qu’il n’est pas détecté à temps, cela peut conduire à des problèmes psychologiques ou même physiques. Compte tenu du manque d’éléments tangibles permettant de détecter les risques, il incombe donc aux parents de s’occuper de leurs enfants de manière responsable.

À propos de l'auteur

Javier Camacho

Expert en cybersécurité et journaliste technologique

Javier Camacho Miranda est un communicateur social et un professeur de langue et littérature espagnoles, avec plus de quinze ans d’expérience liée à l’écriture sous différentes formes.

Avant de devenir père, il n’était pas encore familiarisé avec le monde des logiciels de surveillance légaux et certifiés. Selon lui, avant de s’inquiéter pour la sécurité de sa fille après lui avoir donné son premier smartphone et de se rendre compte de tous les dangers qui guettent Internet, il pensait « que les compétences pour mettre un téléphone portable sur écoute étaient seulement à la portée des pirates informatiques ».

Il est passionné par la technologie, entre autres choses, et cette passion lui a permis de se concentrer sur l’écriture d’articles sur les logiciels espions et autres sources liées aux différentes innovations technologiques.