Dépendance aux écrans chez les jeunes

Javier Camacho

Expert en cybersécurité et journaliste technologique

MIS À JOUR: 13 mai 2021

Nous vivons aujourd’hui à l’ère de la technologie. La télévision, l’ordinateur, les appareils mobiles tels que les téléphones portables et les tablettes. Ce sont tous des éléments quotidiennement à portée de main. Et pas seulement pour les adultes, mais aussi pour les jeunes, qui entrent en contact avec la technologie dès leur plus jeune âge.

Avec une utilisation appropriée, en particulier Internet, des possibilités infinies s’ouvrent. Des outils d’apprentissage, d’interaction et de socialisation avec de nouvelles personnes, différents types de divertissement tels que les jeux vidéo, la musique, les films, etc. Cependant, le monde numérique a aussi ses risques et ses problèmes.

Le contact avec des inconnus, le contenu inapproprié, le vol d’informations, entre autres, sont des dangers qui sont latents à tout moment. Les enfants sont les plus susceptibles d’être victimes, en raison de leur manque d’expérience et de maturité. Cependant, il existe un risque très important, mais qui passe souvent inaperçu: la dépendance aux écrans.

Dépendance aux écrans chez les jeunes

Vos enfants sont-ils addicts aux écrans ?

Autant de questions dérivées d’une seule situation … Commençons par définir la «dépendance».

Selon l’Académie royale de France, la dépendance est définie comme «la dépendance à des substances ou à des activités nocives pour la santé ou l’équilibre mental. », de fait, la dépendance aux appareils électroniques s’inscrit parfaitement dans la catégorie, puisque leur utilisation est, en soi, une activité.4

Quels sont les risques ?

L’utilisation sans restriction et incontrôlée de ces ressources peut mener des enfants à une addiction à la technologie. Si vous passez des heures et des heures devant un téléphone portable ou un ordinateur, cela finit par devenir un besoin irremplaçable, ce qui est nuisible à bien des égards. Différentes institutions telles que l’UNICEF identifient ce problème et exhortent les parents à agir . 

Les parents jouent un rôle essentiel dans la prise en charge de leurs enfants et l’ajout d’écrans ne fait pas exception. Ils sont chargés de fixer les limites et les restrictions, en particulier à un âge précoce, lorsque les enfants n’ont pas la capacité de décider par eux-mêmes. Dans de nombreux cas, les parents ne font pas attention à leurs enfants, par exemple par faute de temps, et se tournent vers la technologie pour combler ces espaces vides.

Comment la dépendance aux écrans est-elle générée?

Pour commencer, le terme «addiction» doit être défini. C’est une dépendance à une substance ou à une activité, qui finit par être physiquement ou mentalement néfaste. Par conséquent, la technologie peut sans aucun doute générer des accros aux écrans.

Le problème se pose avec l’utilisation longue et sans restriction d’appareils technologiques, tels que la télévision, l’ordinateur ou le téléphone portable. Diverses études professionnelles recommandent aux jeunes de passer entre 1 heure et 2 heures devant les écrans . Cependant, cela semble totalement impossible.

À l’ère de la technologie, les appareils font partie de la vie quotidienne et sont en contact permanent avec les gens, en particulier les enfants. Le danger est lorsque la situation inverse se produit. Il est courant que les jeunes passent entre 8 et 10 heures à utiliser des appareils technologiques. En raison de cette situation, c’est à ce moment que les problèmes commencent à se poser.

Par conséquent, le premier point pour lutter contre la dépendance mobile est aussi une solution, générer des limites et des restrictions: 

  • Les parents doivent être présents et s’occuper des activités de leurs enfants. Dans une situation idéale, cela ne se ferait pas arbitrairement, mais en expliquant et en éduquant l’enfant sur les dangers. Par exemple, une limite de 4 heures par jour, ou jusqu’à 6 heures par jour au maximum, est un juste milieu acceptable.
  • Il n’y a pas d’emphase sur l’interdiction d’une activité particulière. La solution n’est pas d’éliminer les jeux vidéo, les réseaux sociaux ou les émissions de télévision. Chacune de ces activités remplit une fonction importante, comme le plaisir, les relations sociales avec des amis, elles servent à se détendre et se relaxer, etc. Le problème est quand ils sont effectués sur des durées non régulées et excessives.

Est-il possible de détecter à temps les addictions chez les enfants?

Lors d’une étape antérieure à la dépendance aux écrans, les enfants et les jeunes commencent à développer certains modèles de comportement, que les parents peuvent détecter s’ils accordent assez d’attention aux activités de leurs enfants.

Par exemple, l’enfant montre une préoccupation démesurée pour son jeu vidéo préféré ou pour un appareil en particulier. Aussi, lorsqu’il souffre de sautes d’humeur répétées, lorsqu’il ne peut pas faire ses activités préférées, ce qui entraîne une anxiété ou une irritabilité rapide. Un autre point à détecter est lorsque le jeune abandonne d’autres activités qu’il aimait, pour augmenter le temps passé avec des appareils technologiques.

 détecter à temps les addictions

Quelles mesures prendre ?

Si un parent détecte l’une de ces situations, il doit agir rapidement pour éviter que son enfant ne devienne accro aux appareils électroniques. Certaines des mesures qui peuvent être mises en œuvre comprennent:

  • Faire des activités physiques, surtout à l’extérieur. Cela génère une relaxation et une réduction du stress.
  • La recherche de nouveaux loisirs. Trouver un nouveau passe-temps attrayant et intéressant aidera votre enfant à passer moins de temps avec les appareils. Idéalement, ce devrait être une activité conjointe, entre père et fils.
  • Il n’est pas nécessaire que toutes les activités numériques soient purement et simplement interdites. Il est possible de réduire le temps et la quantité. Un changement très brusque peut être nuisible.

Les effets d’une dépendance aux écrans

Comme nous l’avons mentionné, le problème des accros aux écrans n’est pas à prendre à la légère. S’il n’est pas découvert et qu’une solution n’est pas recherchée, cela pose des problèmes importants. Les dangers liés au fait de regarder la télévision de manière excessive ou d’utiliser le téléphone portable pendant de longues heures se traduisent sur des aspects émotionnels, sociaux et dans le cerveau.

Les dommages et problèmes incluent:

– Effets sociaux et émotionnels:– Effets sur le cerveau:
– Augmentation du stress– La dopamine est libérée en quantité, ce qui génère plus de dépendance aux appareils
– Les tâches se terminent plus lentement– Un besoin chronique de stimulation est généré
– Les responsabilités à la maison ne sont pas remplies– La concentration et la durée d’attention sont réduites

Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres conséquences dues à la façon dont la technologie affecte les enfants.

Différentes fonctions cérébrales sont également affectées:

  1. Le traitement de l’information, par la contraction de la matière grise
  2. La planification et l’organisation des tâches, par la contraction du lobe frontal
  3. Le contrôle des impulsions, par contraction du striatum
  4. L’empathie et la compassion, pour les dommages causés à l’insula
  5. La communication intra cérébrale, due à la perte d’intégrité de la substance blanche
  6. Un plus grand risque de souffrir de dépression, en raison de la perte des récepteurs de la dopamine
  7. Un fonctionnement cognitif altéré.

Problèmes de famille 

La dépendance aux écrans finit non seulement par être néfaste pour le jeune, mais affecte également son environnement le plus proche, c’est-à-dire sa famille. La nécessité pour les parents de trouver des solutions pour aider leurs enfants peut générer des problèmes dans les relations familiales, avec des conflits constants.

Les luttes de pouvoir sont le premier concept à émerger de la façon dont la technologie affecte la famille. Les parents devraient fixer des limites à leurs enfants, qui ne sont pas toujours disposés à les accepter. Ces combats génèrent une détérioration des relations familiales.

Cela se traduit par:

  • des combats, disputes, hurlements constants
  • une plus forte tendance à la violation des normes et un rejet du jeune envers les directives des parents. 
  • Non seulement la relation parent-enfant est affectée, mais les parents eux-mêmes peuvent avoir des conflits sur la façon de résoudre le problème. Il est très courant que le père et la mère ne voient pas la situation de la même manière, et qu’il n’y ai pas d’accord sur les mesures à prendre.

Toutes ces situations familiales finissent par provoquer l’apparition de sentiments négatifs, qui incluent la colère, la frustration et l’anxiété constantes, et l’impuissance face au problème des enfants envers la technologie. La communication et la confiance dans les liens familiaux sont perdues et cela peut se terminer par un climat tendu et hostile à la maison.

La gestion du temps comme solution possible

Une des mesures qui peuvent être prises pour tenter de résoudre le problème des enfants dépendants à la technologie est de gérer le temps avec précision. Cela nécessite un effort de la part des parents, qui doivent communiquer et travailler avec leurs enfants, pour établir un certain ordre d’activités, et réduire autant que possible le temps libre afin qu’ils ne passent pas des heures et des heures devant le téléphone portable ou la télévision.

Idéalement, établissez un programme à court et moyen terme. 

  • Cela signifie qu’il est nécessaire de planifier les activités de la semaine, par exemple le dimanche précédent, mais aussi de souligner au jour le jour quelles sont les tâches et obligations à accomplir. 
  • Sachant sciemment quoi faire, un enfant est moins susceptible de perdre du temps avec la technologie. De même, le parent doit être présent pour vérifier que les responsabilités sont remplies.

Une autre gestion du temps importante est le sommeil. En général, cela se passe, mais il est essentiel de faire en sorte qu’un jeune dorme correctement avec les heures nécessaires pour se reposer. L’Organisation mondiale de la santé l’indique elle-même . De nombreux jeunes, en particulier les adolescents, préfèrent se coucher tard le soir et se réveiller en milieu de journée. 

Pendant ces périodes nocturnes, lorsque les parents dorment déjà, ils continuent à jouer avec l’ordinateur ou avec le téléphone portable. Assurer un sommeil adéquat contribue non seulement à lutter contre votre dépendance à l’ordinateur, mais également à votre santé en général.

Des moyens plus stricts pour aider les enfants

Si la situation est plus grave et que des mesures plus directes doivent être prises pour aider un enfant dépendant, les parents ont différents outils à essayer.

Le premier est l’éducation. Enseigner et expliquer les raisons d’agir sera la meilleure solution possible. Pour que l’enfant apprenne les risques pour sa santé et les raisons pour lesquelles il devrait changer ses habitudes est un processus nécessaire. De plus, c’est le bon moment pour se renseigner sur tous les risques d’internet, au-delà des addictions. L’éducation est idéale dès le premier moment où le père commence à se demander “comment mon bébé sera en ligne”.

Plus de mesures à prendre

Une autre mesure consiste à établir des normes fermes sur l’utilisation des dispositifs technologiques. 

  • Les personnes majeures sont celles qui sont en charge à la maison, elles doivent donc établir fermement et concrètement ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Lorsqu’il s’agit d’adolescents, cela peut être plus difficile car ils sont plus enclins à la rébellion.
  • Il est également important de donner l’exemple. Les enfants ont tendance à copier ce qu’ils voient, en particulier avec leurs parents. Si l’adulte passe beaucoup de temps avec son téléphone portable, les enfants prendront cette attitude comme correcte et essaieront de la reproduire.
  • Enfin, l’une des mesures les plus efficaces consiste à utiliser des applications de contrôle parental. Grâce à ces logiciels, les parents ont un accès complet à l’activité du jeune sur un appareil mobile, comme un téléphone portable.

Comment une application de contrôle parental peut-elle freiner une addiction aux écrans?

Il existe des applications mobiles créées dans le but que les parents puissent prendre soin de leurs enfants. Le plus populaire est mSpy , dont nous expliquerons ci-dessous comment il doit être utilisé, bien qu’il en existe également d’autres tels que kidsGuard Pro ou FamiSafe. L’avantage de mSpy est qu’il possède de nombreuses fonctionnalités, il est très sécurisé et son coût est très abordable.  

Une application pour surveiller à distance le téléphone de votre enfant

Sachant cela, difficile de résister à l’envie d’espionner le téléphone portable de quelqu’un et de prendre connaissance de ses informations privées.

Cette tentation concerne tout le monde. Il se peut qu’en tant que parent, vous soyez préoccupé par le bien-être de vos enfants et que vous souhaitiez superviser leurs activités sur les réseaux sociaux.

Ces applications vous permettent de surveiller un appareil à distance et vous permettent de voir l’activité de vos enfants sur leur téléphone, sur leur ordinateur ou sur la tablette qu’ils utilisent. 

Les applications de surveillance gratuites, telles que les applications d’espionnage telles que mSpy, permettent d’exécuter une longue liste de fonctionnalités, qui reçoivent et stockent tout ce qui se passe sur un téléphone portable. En référence au problème des enfants accros à Internet, l’un des outils permet de fixer des limites quant au temps d’utilisation de l’appareil.

  • Par exemple, des alertes de temps d’antenne peuvent être définies. Après 4 heures, une alarme se déclenche qui définit la limite autorisée par le parent. Si l’enfant l’ignore et continue, le parent peut analyser ce comportement et agir en conséquence. 
  • En revanche, vous pouvez être plus strict et établir un verrouillage total de l’écran après une période d’utilisation prédéfinie. Ainsi, l’enfant ne pourra plus utiliser le téléphone portable, peu importe à quel point il le souhaite.

L’utilisation d’applications d’espionnage et de surveillance est autorisée par la loi lorsque le parent cherche à protéger l’intégrité de son enfant mineur. En ce sens, il n’y aura aucun problème avec son utilisation dans l’optique de combattre les addictions chez les enfants.

Il faut dire que l’utilisation de ces applications est totalement légale tant que la personne espionnée le sait. Par conséquent, vous pouvez en faire la publicité auprès de vos enfants (ou de vos employés). Dans de nombreux pays du monde, l’utilisation de ces applications pour protéger les mineurs est également approuvée. 

Par exemple, si vous êtes le père, la mère ou le tuteur légal de quelqu’un, bien que la réglementation espagnole inclut le droit à la vie privée et à l’intimité des mineurs, dans le même temps, il existe des dossiers dans lesquels la justice a approuvé le droit des parents à garder le contrôle sur l’utilisation du smartphone ou de l’ordinateur par leurs enfants. 

À propos de l'auteur

Javier Camacho

Expert en cybersécurité et journaliste technologique

Javier Camacho Miranda est un communicateur social et un professeur de langue et littérature espagnoles, avec plus de quinze ans d’expérience liée à l’écriture sous différentes formes.

Avant de devenir père, il n’était pas encore familiarisé avec le monde des logiciels de surveillance légaux et certifiés. Selon lui, avant de s’inquiéter pour la sécurité de sa fille après lui avoir donné son premier smartphone et de se rendre compte de tous les dangers qui guettent Internet, il pensait « que les compétences pour mettre un téléphone portable sur écoute étaient seulement à la portée des pirates informatiques ».

Il est passionné par la technologie, entre autres choses, et cette passion lui a permis de se concentrer sur l’écriture d’articles sur les logiciels espions et autres sources liées aux différentes innovations technologiques.